Menu

Correction textes professionnels

Toutes les entreprises, les institutions, les associations… utilisent quotidiennement les écrits professionnels. Malheureusement, certaines fautes de français viennent parfois ternir leur impact et, immanquablement, l’image de son émetteur. Recourir aux services d’une professionnelle de la correction est la solution pour éviter les coquilles et autres fautes de syntaxe.

Correction de textes professionnels
Correction de textes professionnels

La correction de textes d’un magazine mensuel

Un écrit efficace est toujours corrélé à une orthographe impeccable. En tant qu’écrivain public et biographe, je traque pour vous les fautes de conjugaison, de grammaire, d’orthographe et je chasse les anglicismes et autres erreurs syntaxiques qui minimisent l’efficacité de votre message. 

François est le responsable éditorial d’un magazine d’information. Afin de fournir à ses lecteurs des textes parfaits, il décide de me confier la correction de tous ses mensuels. Il a en effet appris qu’en 2016, j’ai fait valider mes compétences orthographiques avec la certification Voltaire et obtenu un résultat de 970/1000, qui équivaut à un niveau « expert » de français, exigé pour toutes les professions liées à l’écriture. Il sait en outre que je vais repasser cette certification en 2021, ce qui est pour lui un gage de sérieux.

Mes formules de correction de textes

Lors d’un entretien offert, François m’explique les objectifs de son nouveau magazine et me présente ce qu’il voit comme la plus grande difficulté : les textes sont rédigés par des journalistes différents avec des niveaux de français hétérogènes. En tant que correctrice professionnelle, je lui présente les quatre formules de correction que je fournis et propose de faire un test sur deux pages pour évaluer le temps à passer et le niveau de correction requis. 

Rapidement, la correction-réécriture est écartée. Elle permet de traquer non seulement les fautes d’orthographe, de grammaire, de conjugaison, mais également les erreurs syntaxiques et les mots manquants et inclut également la reformulation de passages maladroits. Pour François, le niveau de français de ses journalistes est suffisant pour ne pas avoir besoin de réécrire des paragraphes.

Je lui présente alors la correction approfondie. Cette formule plus légère permet de dénicher les fautes d’orthographe, de grammaire, de conjugaison, les mots manquants et les erreurs de syntaxe et n’inclut pas de reformulation de texte. Là encore, il estime que la correction qu’il a lui-même effectuée sur les textes permet d’éviter les erreurs les plus grossières. C’est donc la correction simple qui lui convient. Cette formule permet d’éliminer uniquement les fautes d’orthographe, de grammaire et de conjugaison. J’évoque également la correction finale, qui traque les éventuelles coquilles ou les mots oubliés qui resteraient après plusieurs relectures professionnelles.

Finalement, devant ces choix, il retient la correction simple de son premier magazine, avec la possibilité de réévaluer le niveau de correction pour le numéro suivant.

Afin de lui remettre un devis de correction précis et définitif, je tiens compte à la fois du nombre de signes (les caractères et les espaces), du nombre de pages ou du nombre de mots du document. Je procède systématiquement à un test sur deux pages pour évaluer le temps à passer puis retiens systématiquement le prix qui sera à l’avantage de mon client. François accepte mon offre de prix et me transmets immédiatement le fichier à corriger par e-mail.

La relecture du magazine

Dans mon bureau, je commence par établir un rétroplanning à partir de la date de livraison des textes corrigés, fournie par François. 48 pages à corriger en trois jours, c’est faisable, mais il faut s’organiser. La correction de textes demande une grande concentration. Je travaille donc par session d’une heure uniquement, pour éviter de laisser passer des fautes à cause de la fatigue.

À partir de votre document d’origine en version modifiable (Word, LibreOffice, OpenOffice, Indesign…), j’enregistre une version « corrigée » sur laquelle j’effectue les corrections. Les fautes avérées (orthographe, grammaire, conjugaison, syntaxe) sont corrigées en rouge. Les mots manquants sont ajoutés en violet et, lorsqu’il y en a, les éventuelles reformulations sont indiquées en bleu.

J’apporte une attention toute particulière aux titres, aux légendes… et passe trois fois sur le texte avant de le renvoyer corrigé par courrier électronique à François, dans les délais.

Le résultat de la correction de textes

La prestation effectuée a pleinement satisfait François, qui m’a confié ensuite la correction de tous ses magazines pendant deux années.

Malheureusement, faute d’annonceurs, son mensuel d’informations, pourtant de qualité, a disparu.

Si, comme François, vous avez besoin de faire corriger des écrits professionnels (plaquette, newsletter, site Internet, courrier…) pensez à votre écrivain public en Vendée ! Je peux également assurer pour vous la mise en page de vos documents.

Des références sont disponibles sur demande. Contactez-moi pour un devis !

Lire la suite
Témoignages de professionnels

Anthony Fallourd témoigne sur la rédaction d'un livre d'entreprise

rédaction d’un livre d’entreprise

Anthony Fallourd : rédaction d’un livre d’entreprise